Arrêter le pogosticking et obtenez un meilleur classement sur Google

Qu'est ce que le pogo sticking ?

Qu’est ce que le Pogo sticking ?

Le Pogo Sticking et le taux de rebond, ce n’est pas la même chose. Une définition est nécessaire pour bien comprendre que l’un est moins nocif que l’autre…

Définition du Taux de rebond :

C’est “le pourcentage de visiteurs qui ne visitent qu’une seule page sur un site Web lors d’une session”. Plus ils s’approche des 100%, plus il est considéré comme mauvais. 80% de taux de rebond signifie que 8 visiteurs sur 10 quittent votre site après n’avoir visité qu’une page.

Mais il est à noter qu’un taux de rebond élevé n’est pas toujours mauvais, car même si le visiteur n’a visité qu’une seule page, il a peut être pris du plaisir à lire votre contenu, il a peut être fait un partage sur les réseaux sociaux ou autre. Il faudrait coupler l’étude statistique du taux de rebond à d’autres indicateurs comme : le scroll, le temps passé sur la page ou le partage.

 

Définition du Pogo Sticking :

Ce dernier se produit lorsqu’un utilisateur effectue une recherche, clique sur un snippet, arrive sur le site et revient instantanément sur la SERP (Page de résultats Google) en re cliquant par ailleurs vers un autre site. Ce type de comportement est très mal vu par Google car il considère qu’il est la résultante directe d’une mauvaise expérience de l’internaute. En bref, Google n’aurait pas bien fait son boulot en proposant votre site : Il vous dé-positionne !

Les causes du Pogo stocking :

  • Le contenu ne correspond pas au titre ou à la meta description. La promesse n’est pas tenue.
  • Le contenu est rempli de fautes de grammaire et et de fautes d’orthographe
  • Le contenu est du spam
  • Le contenu ne correspond pas à la thématique du site
  • Site lent à charger
  • Trop de pop up
  • Vidéo ou musique en autoplay

Comment empêcher les internautes de faire du Pogo Sticking ?

Utiliser des introductions courtes :

Le texte trop long dans une introduction va faire fuir vos internautes. Essayez,autant que faire se peut,d’utiliser entre 3 et 8 phrases dans votre chapo.

Donnez rapidement à l’internaute l’envie de continuer la lecture. Prouvez lui que votre contenu va être facile à lire, digeste et fidèle à ce qu’il recherche.

Argumentez par des pourcentages pour justifier le choix du sujet traité et faites un court résumé des parties qui composent votre article (en soignant votre champ lexical, bien sûr)

Utiliser des listes :

Les listes à puces, ordonnées ou non-ordonnées vont vous permettre de résumer un contenu point par point. On dit l’essentiel, mais en quelques mots. L’internaute adore !

En effet, elles sont visuelles et empêchent l’internaute de cliquer sur le bouton “retour” du navigateur. Elles facilitent la lecture du contenu et donc permettent une bonne expérience.

 

Placez votre contenu important au dessus de la ligne de flottaison :

Toujours dans un soucis de clarté et de rétention, il est conseillé d’éviter à l’internaute de scroller pour voir l’essentiel du contenu. S’il est séduit par ce qu’il voit en arrivant sur votre page, il continuera sa lecture.

N’hésitez pas à y placer vos premiers inter titres, par ordre de priorité pour que l’internaute voit que la promesse est tenue !